Rencontre entre les concessionnaires et métayers

Un acte d’engagement entre concessionnaires, propriétaires terriens et métayers a été signé le 10 Mai 2019 à Kavumu dans le territoire de Kabare au Sud-Kivu/RDC.C’est à l’issus d’un dialogue de deux jours entre concessionnaires et métayers du groupement de Bugorhé que cet acte est signé en présence du représentant de la chefferie de Kabare, du chef de groupement de Bughore, des chefs de Villages de Kabare, du président de la société civile locale ainsi que des leaders locaux. Cette activité s’est déroulée dans la grande salle de la Sous-coordination des écoles Conventionnées Catholiques de Mwanda à Kavumu.Ces journées de dialogues ont été organisées par l’ONG Action pour la Paix et Concorde (APC) en partenariat avec Mercy Corps dans le cadre du Projet FSP financé par l’USAID. L’objectif principal de ce dialogue visait la contribution à la promotion de la paix, la cohésion sociale au sein des communautés et la promotion du développement socioéconomique. Ceci à travers une vision commune et des nouvelles perspectives de construire des relations de collaboration entre métayers et concessionnaires de la chefferie de KabareLes concessionnaires et les métayers vivaient dans des tensions et conflits liés à des conditions difficiles d’accès à la terre par les métayers, alors qu’environ 11. 689 familles recourent aux métayages dans 240 concessions identifiées dans 40 villages et sous villages lors d’une Recherche Action Participative menées par les experts de APC dans le territoire de Kabare en 2018 a précisé Godefroy Batano point focal au Projet FSP.Après un dialogue vif et des travaux en carrefour engagés, chaque partie prenante a décidé  de  remplir sa part de responsabilité pour l’amélioration des conditions de vie des paysans a faible pouvoir d’achat, qui  dépendent des recettes agricoles ; aux concessionnaire d’assouplir les conditions d’accès aux champs et aux métayers de respect leurs engagements en vue de permettre la promotion du développement socio-économique du groupement de Bugorhe.C’est dans ce souci partagé d’améliorer le bien-être socioéconomique des ménages que ces deux parties ont accepté de signer l’acte d’engagement reposant sur le principe de gagnant-gagnant.

Cet acte prévoit :

  • L’établissement et la souscription à la mise en place d’un contrat écrit de location ou métayage de 3 ans renouvelable chaque année
  • La souscription à un Salongo spécial en cas de catastrophe naturel survenue dans la concession
  • La proposition et l’exécution des travaux par taches le jour de Salongo
  • Le respect et l’honneur dus à l’engagement ainsi que le rôle et responsabilité des parties prenantes signataires de l’acte d’engagement.

Précisons ici qu’à près la signature de l’acte d’engagement à Kavumu, les métayers et concessionnaires du groupement d’Irambi-Katana ont signé le même acte d’engagement à Katana en date du 31 Mai 2019. C’était à l’issu d’un dialogue social de deux jours organisé du 30 au 31 Mai 2019 dans la salle de New Riviera de Katana. C’était en présence du représentant  de la chefferie de Kabare, du chef de groupement d’Irhambi Katana, des chefs de village de Mwanda, Kabushwa, Kabamba, Kadjucu, Kahungu, Mabingu ainsi que les représentants de la société civile et leaders locaux

Il prévoit pour les concessionnaires :

  • Le respect du salongo d’un seul jour par semaine dont la durée est de 7 heures au maximum
  • L’exemption du travail au métayer frappé par un évènement malheureux et heureux concernant les membres de famille les plus proches
  • L’adaptation de frais locatif ou de métayage (Chishoko) selon chaque concession
  • L’acceptation de l’établissement et la souscription à la mise en place d’un contrat de location ou métayage, écrit de 1 à 3 ans renouvelables, dans lequel on définit les frais de location, les types des cultures, tout en tenant compte de la fertilité de la parcelle en question le payement sera fait annuellement
  • L’organisation des rencontres de dialogue entre concessionnaires et ;métayers une fois l’année et chaque fois les besoins se présentent
  • Le respect des droits humains et les biens des métayers

Et pour les métayers cet acte prévoit :

  • La sensibilisation de touts les métayers à un travail avec amour dans le champs des concessionnaires comme dans leurs champs propres pour que les heures convenues soient bénéfiques pour les deux parties
  • Le respect du contrat établi entre les parties dans lequel on définit les frais de location, les types des cultures, tout en tenant compte de la fertilité de la parcelle en question
  • Le payement des frais de location selon le délai convenu dans le contrat
  • La participation à des rencontres de dialogue annuel et ou circonstanciel avec les concessionnaires

Un ouf de soulagement a été fait de part et d’autre. Le souci d’un suivi de la mise en application de l’acte reste majeur.