Projet Soutien à la médiation pour la résilience et la paix en Ituri et au Grand-Nord Kivu

a. Contexte

La province de l’Ituri présente une mosaïque de conflits presque identique à celle du Grand Nord-Kivu. Les dynamiques de conflits dans les deux zones non seulement se ressemblent, mais aussi se renforcent entre elles. L’analyse globale fait émerger plusieurs types de conflits dont l’ampleur dépend d’une entité à une autre. Il s’agit des conflits de pouvoir, les conflits liés à la délimitation des entités administratives, les conflits fonciers, les conflits liés aux ressources naturelles, les conflits économiques et les conflits identitaires. Dans la pratique, ces conflits ont une forte propension à influencer négativement le vivre ensemble et la cohésion sociale au sein et entre les communautés.

Le Grand Nord-Kivu et la Province de l’Ituri ont donc été ciblés à cause des nombreuses dynamiques qui méritent une attention particulière et pour lesquelles des solutions durables doivent être trouvées afin de soulager les souffrances de la population et de capitaliser sur les capacités de résilience de ces dernières. Les dimensions « terre, pouvoir et identité » sont centrales : dans toutes les zones ciblées, les conflits sont liés essentiellement à ces trois facteurs qui s’influencent négativement.

Les parties prenantes aux conflits, les autorités, les décideurs et les détenteurs des pouvoirs seront au centre de ce processus. Les processus de médiation seront conduits sous le leadership des autorités provinciales afin de dessiner une perspective durable et de maximiser les chances d’adoption des résultats des processus de médiation. Une commission mixte, et/ou un groupe d’appui au projet qui rassemblera les partenaires et les autorités provinciales sera mise en place au début du projet pour identifier ensemble les priorités de médiation et coordonner les étapes de la mise en œuvre.

En résumé, les groupes cibles seront les suivants : autorités nationales, autorités provinciales, services de sécurités, groupes et milices armés, autorités coutumières, leaders communautaires, structures locales pour la paix et de dialogue, et organisations de la société civile, y compris les associations de femmes et jeunes (formelles et informelles).

Les dynamiques de conflit qui seront choisies impliquent plusieurs acteurs à plusieurs niveaux. Des médiations seront menées en prenant en compte les trois niveaux ; local, provincial et national

b. Objectif

Objectif global : Contribuer à la stabilisation de l’Est de la RDC par le biais de la médiation, le relèvement des communautés et le renforcement de la cohésion sociale

c. Zone d’intervention

Le projet s’exécute dans les zones de  Grand Nord-Kivu (territoire de Beni et Beni ville), dans la province de l’Ituri dans les Territoires de Djugu, Mahagi, Mambasa et Irumu ainsi que dans les villes de Bunia, de Goma et de Kinshasa.

d. Partenaire financier

L’Union Européenne  à travers INTERPEACE Comme lead du consortium.