CELEBRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA PAIX

Action pour la Paix et la Concorde ( APC) invite le gouvernement de la RDC et tous les
acteurs non étatiques intervenant dans le secteur de la paix à redoubler d’efforts en vue de
stabiliser la partie Est de la République démocratique du Congo en particulier et la RDC en
Général en Proie à la recrudescence des groupes armés nationaux et étrangers. Cet appel a
été fait par Sosthène MALIYASEME Directeur de Programme de APC, lors de son adresse à la
presse et en marge de la commémoration le 21 Septembre 2022, de la journée
internationale de la Paix.
Célébrée au niveau international sous le thème « Mettre fin au racisme, Bâtir la paix », cette
journée a été commémorée en RDC dans un contexte d’occupation de la ville de Bunagana
et autres entités de la province du Nord-Kivu par les rebelles du M23 provoquant ainsi la
propagation entre communautés des messages d’appel à la haine et à la xénophobie. A côté
des conflits armés qui écument la partie Est de la RDC, figurent aussi ceux liés à l’exploitation

des ressources naturelles et de pouvoir coutumier entrainant des tensions
intercommunautaires.
Les enjeux politiques, économiques et les dimensions régionales des conflits sont parmi les
obstacles au retour de la paix dans la partie Est de la RDC. Malgré les défis, la RDC est
engagée dans le processus de rétablissement de la paix. Les organisations non
gouvernementales ne sont pas du reste. Elles conduisent plusieurs processus de paix. C’est
le cas de Action pour la Paix et la concorde qui conduit les processus de paix dans les
provinces du Sud-Kivu, Nord-Kivu, Kasaï, Ituri, Kinshasa en RDC et dans les villes frontalières
du Burundi et du Rwanda pour convaincre les parties prenantes aux conflits à renoncer à la
violence et à s’inscrire dans la logique de la restauration de la paix à l’est de la RDC et dans la
sous-région.
En marge de la commémoration de cette journée internationale de la paix, APC a mis en
œuvre deux activités. Elle a :
– organisé du 23 au 24 Septembre 2022 à Goma, un atelier sur le Programme de
Désarmement Démobilisation Relèvement Communautaire et Stabilisation (P-DDRCS)
avec la Coordination de ce Programme dans la Province du Nord-Kivu en vue de
l’accompagner dans le Processus DDRCS.
– organisé le 23 Septembre 2022 à Bukavu, le dialogue interculturel afin que les
membres de différentes cultures de la province du Sud-Kivu apportent leur
contribution à la construction de la paix.

Pour restaurer et consolider la paix dans la partie Est de la RDC, APC recommande au
gouvernement congolais d(e) :

– améliorer la gouvernance car plusieurs conflits sont liés à la mauvaise gouvernance
et à l’accès non équitable aux ressources)
– doter la RDC d’une armée républicaine et dissuasive
– soutenir valablement le processus de la centralisation
– faire une analyse profonde des causes de conflits pour développer des actions qui
responsabilisent beaucoup plus l’État dans la recherche des solutions aux causes
profondes des conflits qui déchirent partie Est de la RDC.
A côté de l’appel lancé par APC figure celui, du Secrétaire Général de Nations Unies. Antonio
Guterres a invité tout le monde a joué un rôle dans la promotion de la paix. Pour lui, pour
parvenir à une paix durable, « il faut bien plus que déposer les armes. Il faut construire des
sociétés où tous les membres ont le sentiment de pouvoir s’épanouir. Il s’agit de créer un
monde dans lequel les gens sont traités de manière égale, quelle que soit leur race ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *