Par Prosper Hamuli Birali

La visite officielle du couple royal et du Premier Ministre belges en RD Congo vient de commencer par Kinshasa, la capitale du pays. S’adressant à la Nation congolaise depuis l’esplanade du Palais du Peuple abritant le Parlement, le Roi Philippe a précisé : « Par ce voyage, nous voulons souligner que la Belgique continuera de soutenir toutes les initiatives qui contribuent au bien-être de votre pays et qui offrent au peuple congolais un surcroît tellement nécessaire de bonne gouvernance, de prospérité, de santé, de sécurité et de justice. Notre engagement vis-à-vis de la RDC reste le même : celui d’un soutien ferme à la stabilisation et la démocratisation du pays ainsi qu’au respect des droits humains. »

Du coup, tous les journaux parus à Kinshasa se sont tournés vers la classe politique pour recueillir leurs attentes par rapport à ce voyage qui inaugure une « nouvelle ère de l’Histoire entre Kinshasa et Bruxelles ». Selon ces tabloïdes, « sur les priorités de son pays, le président Tshisekedi a insisté sur le fait qu’il n’y a pas de développement sans sécurité ; il n’y a pas de stabilité sans paix. » (Quotidien L’Avenir) D’autres acteurs politiques ont plutôt espéré voir « les deux pays réparer leur passé douloureux et travailler ensemble en vue d’améliorer le futur. » (Journal La Prospérité) Dans tous les cas, «  Les échanges sur les projet de développement  et la coopération militaire constituent le point de départ de cette nouvelle page d’Histoire ». (Quotidien Forum des As)  C’est pour cela qu’il est important de « demander  au roi Philippe  de condamner  la guerre imposée à la RDC et souhaiter son implication pour un retour définitif de la paix dans l’Est du pays, région qui n’a que trop souffert des bruits des bottes et des canons. » (Africa News)

Dans le programme de son séjour rendu public, il est prévu une visite à Bukavu au Sud-Kivu ce dimanche 12 Juin 2022.  Aussitôt informé, le Maire de la ville a édicté une série de mesures pour encadrer l’accueil de l’illustre hôte qui prévoit de rencontrer le Prix Nobel de la Paix Denis Mukwege à son célèbre hôpital de Panzi et visiter l’Institut International des Techniques Agricoles en Afrique Centrale.

Comme dans ses mesures Mr le Maire enjoint à tous, entre autres, d’immobiliser leurs engins roulants, de repeindre les façades des maisons et de se masser autour de l’itinéraire à emprunter par le monarque belge et le premier ministre congolais représentant le Président de la République, la population est choquée que toutes les mesures d’embellissement de la ville qui n’interviennent jamais en temps ordinaire.

Globalement, cette visite est vécue au Sud-Kivu comme un soutien apporté par une très haute personnalité à la visibilité des réclamations portées par une population qui vient à peine de défiler dans les rues de Bukavu pour dénoncer l’agression du pays par des rebelles soutenus par un pays voisin.

En phase avec ce mouvement de revendication, dans son adresse à la Nation congolaise, le roi Philippe a dit clairement : « Il y a 62 ans, le Congo et la Belgique ont tourné une page essentielle de leur histoire commune. Depuis, votre pays a pris sa place, pleine et entière, dans le concert des Nations. Aujourd’hui vous souhaitez écrire un nouveau chapitre dans nos relations et regarder vers l’avenir, encouragé par la formidable jeunesse du peuple congolais qui ne demande qu’à valoriser ses talents. Ecrivons ce nouveau chapitre ensemble. Sans oublier le passé, mais en l’assumant pleinement, afin de transmettre à la nouvelle génération une mémoire réfléchie et pacifiée de notre histoire commune. »

Dans sa couverture médiatique du voyage officiel du Roi Philippe et de la Reine Mathilde de Belgique en RDC, la radio onusienne OKAPI  fait remarquer que : « Quelques acteurs politiques de la RDC ont salué, mercredi, 8 juin 2022, le ‘’discours sincère’’ du roi belge Philippe, tenu à l’esplanade du Palais du Peuple, à Kinshasa. Cependant, ils l’invitent à traduire ses promesses en actes concrets. Au cours de son allocution, le roi Philippe a réaffirmé au peuple congolais l’affection et l’amitié de la Belgique envers la RDC. Il a soutenu la préservation de l’intégrité territoriale de la RDC, en rappelant le combat de Lumumba pour l’unité de ce pays. ‘’L’insécurité dans l’Est de la RDC ne peut plus perdurer’’, a souligné le roi Philippe. Le Premier Vice-Président de l’Assemblée Nationale, André Mbata, estime qu’il s’agit là d’une promesse faite au peuple congolais. Selon lui, celui-ci ‘’attend maintenant voir comment la Belgique va pouvoir accompagner les promesses qui viennent d’être faites officiellement par Sa Majesté le Roi’’. »

Certains pensent également que si notre Prix Nobel lui tenait un discours de courtoisie mais plein de toutes les vérités que le Président de la République n’a pas pu lui dire, ce serait patriotiquement louable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *