Pari réussi de la mise en place du Cadre de Concertation Provincial / Sud-Kivu pour la Paix et l’appui au P-DDRCS, CCPAP

Par Prosper Hamuli Birali

Une centaine d’acteurs publics et privés viennent d’échanger pendant deux jours, soit les 27 et 28 Avril 2022 à Bukavu au Sud-Kivu, pour identifier, comprendre et analyser les approches du P-DDRCS en application de la stratégie d’organisation des consultations et discussions en vue d’engager les acteurs concernés à promouvoir ensemble la paix et la stabilité. Le rôle de chaque acteur vient d’être défini lors de la mise en place de ce CCPAP, enrichi par la définition participative et décentralisée de la feuille de route contenant les actions prioritaires opérationnelles des entités administratives de la province, qui traduit une expression intéressée des acteurs socio-professionnels et communautaires des huit territoires et quatre villes du Sud-Kivu.

L’objectif du CCPAP étant d’appuyer le P-DDRCS dans le processus de relèvement communautaire, de développement économique et d’amélioration de l’environnement sécuritaire, il abordera aussi plusieurs thèmes transversaux et des questions telles que la justice transitionnelle ou la gestion des groupes armés étrangers. Ce qui est une ambition exaltante !

Les présentes assises s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du projet Mchango Wetu Kwa Amani mis en œuvre par le consortium Interpeace, APC et SOFAD avec l’appui technique et financier du fond de cohérence et en étroite coordination du Gouvernement de la RD Congo.

Il sied de rappeler que « Mchango Wetu kwa Amani » est un projet-pilote de réinsertion psycho-sociale et économique encadrant 40 bénéficiaires dont 20 ex-combattants issus des groupes armés et 20 jeunes désœuvrés.

Il s’est assigné et a atteint quatre grands livrables en faveur de ses bénéficiaires, dont trois en termes d’activités génératrices des revenus que sont :

  • une décortiqueuse à la disposition des activités agricoles de production du riz et du maïs dans la plaine de la Ruzizi ;
  • Le montage, par la communauté, d’une savonnerie et une cantine avec des produits divers ;
  • La création d’une Coopérative Communautaire pour la population de la Cité de Kiliba en Territoire d’Uvira dénommée « Tujenge Amani » accompagnée par des mutuelles de solidarité mises en place par ce groupe de quarante jeunes pour un processus de relèvement socio-économique de leurs ménages ;
  • La mise en place, suivie de leur formation, des groupes communautaires de sociothérapie pour un processus de construction progressif de la confiance individuelle et collective.

Le Consortium « Mchango Wetu kwa Amani », qui espère mériter encore plus la confiance des partenaires, note avec satisfaction cette avancée du processus, depuis sa création par le Président de la RDC aux consultations, à l’adoption, au lancement de la stratégie Nationale et sa vulgarisation jusqu’à l’étape actuelle de la mise en place participative des Cadres de Concertations Provinciales pour la Paix et l’Appui au P-DDRCS. Ce processus qui s’engage sur la voie de la décentralisation consacrée par les textes réglementaires de la RDC constitue un gage pour l’appropriation et l’engagement communautaire.

Le consortium espère ainsi voir se matérialiser les engagements des autorités étatiques par la mise à la disposition des Organisations de la Société civile, des ressources nécessaires pour la mise en œuvre des actions définies dans le plan provincial opérationnel.

En tout état de cause, la cellule de communication a du pain sur la planche pour emporter l’implication totale d’une communauté qui voit le gouvernement de son pays jouer sur plusieurs tableaux à la fois en se lançant en même temps dans l’état de siège, le P-DDRCS, la négociation avec les groupes armés à Nairobi et une Table Ronde sur la cohabitation pacifique à Lubumbashi pour des solutions durables et définitives aux défis de la cohésion sociale et de la sécurité en même temps que le ‘’Plan de développement des 145 Territoires’’ la sollicite tout autant que les partenaires d’appui à toutes ces initiatives.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *