A L’UNISSION, LES ACTEURS ETATIQUES ET NON ETATIQUES DE WALIKAKE S’ENGAGENT A LUTTER CONTRE LES GROUPES ARMES 

Une feuille de route des actions prioritaires à mener pour le renforcement de la paix dans le territoire de walikale pendant l’état de siège a été signée par les acteurs étatiques et non étatiques de ce territoire. C’était au cours du dialogue social du 30 au 31 Juillet 2021 à Walikale, sur les défis de la paix dans le contexte de l’État de siège.

Ce dialogue a été organisé par les organisations Synergie des Femmes pour le Développement (SFD) et le Bureau d’Etude pour le Développement de Walikale (BEDEWA) en collaboration avec l’Administrateur Militaire du territoire de Walikale. Cette initiative a été appuyée par le Programme Tujenge Amani ! que met en œuvre  l’ONG APC dans le cadre de la Stabilisation de Walikale, ceci avec l’appui financier du Département Fédéral des Affaires Étrangères Suisse.

Ces assises avaient pour objectifs de susciter les membres des communautés, les acteurs de la société civile et les autorités locales à identifier les défis liés à la paix dans le territoire de Walikale ; de définir les perspectives d’avenir en termes d’actions à mener, les stratégies d’intervention et les mécanismes de suivi  pour restaurer la paix en accompagnant  l’État de siège dans le territoire de Walikale.

Durant deux jours, les questions ci-dessous ont été aux centres des réflexions :

  • l’État de siège décrété par le président de la république de la RDC
  • l’état des lieux des groupes armés dans le territoire de Walikale.
  • les activités de paix que mènent les structures communautaires dites Noyaux Tujenge Amani en territoire de Walikale (en localité de Mubi, Itebero et à Walikale Centre).

Après avoir compris le bien-fondé de l’État de siège et la dynamique des groupes armés dans le Walikale, les participants ont défini les actions concrètes à mener afin de pallier aux problèmes de paix. Parmi ces actions figurent :

  • organiser des ateliers, des rencontres et  dialogues sociaux pour promouvoir la désolidarisation des communautés avec  les  groupes armés et leurs collaborateurs du niveau local, provincial et national qui souvent facilitent le ravitaillement des groupes armés en armes,  minutions et idéologies.
  • Organiser les sensibilisations des groupes armés à se rendre sans délai
  • Mener un plaidoyer auprès des autorités provinciales et nationales pour la mise en place et l’opérationnalisation du programme de PDDRCS dans le territoire de Walikale afin de rendre effectif le relèvement communautaire pour la réinsertion des démobilisés.

Plusieurs recommandations ont été assorties de ce dialogue afin d’accorder beaucoup de chances au processus, notamment :

  • au gouvernement congolais, de rendre effectif le Programme DDRCS dans le territoire de Walikale ;
  • aux membres des communautés de Walikale, de couper toute collaboration avec les groupes armés
  • aux groupes armés, de répondre vivement à l’appel à la démobilisation communautaire lancé par le chef de l’état
  • et à APC d’accompagner la suite du processus du dialogue en vue d’une concrétisation des actions prioritaires définies mais aussi mettre en place les structures communautaires dans d’autres localités de Walikale ou elles ne sont pas encore opérationnelles.

ont pris part à ce dialogue ; les délégués des élus de Walikale, Services de sécurité et de renseignement, autorités politico-administratives locales, chefs des groupements, acteurs de la société civile, délégués des communautés de WALIKALE, Chefs religieux et leaders sociaux locaux influents, délégués des notabilités des groupements, mouvements des jeunes et associations féminines.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *