APC ET LA CELABRATION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA PAIX

 

Célébration ce 21 Septembre 2021, de la Journée Internationale de la Paix. Pour consolider la paix en RDC, malgré le contexte de Covid-19, l’ONG Action pour la Paix et la Concorde en appelle :

– à un accès équitable à la gestion de la chose publique, aux services de base et aux ressources naturelles du pays ;

– à la lutte contre l’impunité, la corruption et l’injustice sous toutes ses formes;

– à la mobilisation des forces productives locales en vue de générer des richesses, les

Transformer en RDC et vendre nos produits finis. C’est cela la voie qu’il nous faut pour faire

Valoir notre dignité au lieu de persévérer dans la consommation de ce qu’on ne produit pas

Localement au pays.

Cet appel a été lancé par Déogratias Buuma, Directeur Exécutif de l’ONG APC, lors de son

Adresse à la presse de Bukavu. A travers une approche communautaire participative, APC contribue à la construction de la paix en RDC et en Afrique à travers son engagement à œuvrer aux côtés des couches socio-professionnelles dans la recherche des alternatives pour aborder (à travers des voies pacifiques), les problèmes qui sont à la base des divisions et les fragmentations des couches des populations.

Parmi les activités menées sur le terrain figure l’accompagnement des leaders des communautés à tous les niveaux, le travail avec les autorités dans la construction de la résilience susceptible d’aider les membres des communautés à résister aux différentes formes des manipulations qui débouchent fort malheureusement, à des divisons et au développement des « entreprises » des violences intra et intercommunautaires.

En cette journée internationale mémorable, il faut souligner les fondamentaux de la paix :

l’accès équitable aux ressources que génère la RDC, la disponibilité des services de base

dont une bonne éducation, l’accès à l’eau, à l’énergie, aux soins de qualité sont autant

d’indicateurs pour une véritable paix.

Pour Déogratias Buuma « Nous ne pouvons pas parler de paix sans assurer une reconnaissance et un accès équitable de par le monde, aux ressources disponibles à travers les efforts engagés par les nations, dans les réponses aux catastrophes naturelles et celles générées par la folie humaine. Nous célébrons cette journée internationale de la paix parce que nous respirons. Nous respirons parce qu’il y a un environnement qui nous produit de l’oxygène et ses composantes pour notre existence. Il n’y a donc pas de paix sans protection et une bonne conservation de cet environnement ».

Il est illusoire d’aspirer à cette paix sans l’aboutissement des nombreuses réformes en cour de chemin en RD Congo:

– L’achèvement de la conception jusqu’à la promulgation de la politique foncière

nationale couplée à la politique nationale de l’aménagement du territoire.

– La mise en œuvre effective au sein de nos communautés, du P-DDRC-S,

– La réforme agraire taillée sur les réalités et les besoins actuelles de la population,

Bref, pour parler d’une paix véritable, il faut des politiques nationales congolaises articulées sur les grands besoins des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Nous devons cependant louer et encourager les efforts jusque-là consentis par les différents

acteurs et dans différents domaines sectoriels. Dans nos entités territoriales, il est admirable de saisir les capacités de résilience développées par nos membres des communautés pour résister aux chocs et aux stresses des conflits souvent leur imposer. Vivre le courage et l’espoir dont sont armés nos membres des communautés démontre à quel point, les initiatives de paix

développées sur le terrain grâce à la bienfaisance des nombreux intervenants restent d’une

grande importance. Ces efforts sont à reconnaitre et nécessitent d’être renforcés sans relâches au niveau local, provincial, national, régional et international.

Soulignons pour terminer que l’ONG de droit congolais Action pour la Paix et la Concorde, APCen sigle (www.apcasbl.org ) est active d’une part en RD Congo au niveau des provinces du Sud-Kivu, Nord-Kivu, Kasaï, Maïndombe et Kinshasa et d’autre part, APC interagit avec d’autres organisations de la société civile des pays des grands-lacs du Rwanda et du Burundi et tout cela avec la bienfaisance des nombreuses institutions nationales et internationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *