LES COMMUNAUTES DE KUBA ET KETE DANS LA PROVINCE DU KASAI S’ENGAGENT A ENTERRER LA HACHE DE GEURRE ET A DIALOGUER.

Les communautés Kuba et Kete s’engagent à enterrer la hache de guerre et à entamer un processus de dialogue social pour un retour à la Paix dans la province du Kasaï. C’est engagement est également partagé par le gouvernement provincial du Kasaï, l’assemblée provinciale, les autorités coutumières et sécuritaires provinciales.

Cette volonté a été manifestée à l’issus d’un atelier de restitution des résultats de la recherche action participative sur les défis et priorités pour la paix au niveau provincial à Tshikapa(Kasaï).

La restitution a été organisée en date du 12 Au 16 Juin 2020 par l’ONG Action pour la paix et la Concorde. C’était dans le cadre de son programme de stabilisation et de consolidation de la paix dans les provinces du Kasaï et Kasaï central appuyé par Interpeace et l’Union Européenne.

L’étude menait dans les sites de Tshikapa ville, Kamako, Kamonia et Kakenge a révélé que les communautés Kuba et Kete vivent des conflits violents à des conséquences  sociales, économiques, sécuritaires et politiques incalculables.

Conscients de la gravité des conflits, les participants qui sont ; les membres du gouvernement provincial, de l’Assemblée provinciale, les chefs coutumiers, le maire de la ville, les bourgmestres des différentes communes, les administrateurs des territoires, les organisations de la société civile, les membres des communautés et  ceux des groupes de discussions permanentes, ont pris l’engagement de se lancer dans un processus de dialogue social sur les différents conflits majeurs qui déciment l’espace Kasaï et de parvenir à une paix durable.

Au nom du gouvernement provincial et de toute sa population, Gaston Nkole, Vice-Gouverneur de le Province du Kasaï et représentant de son titulaire à cet atelier de  restitution, a salué la portée du projet dialogue, médiation et réconciliation pour la paix au kasaï ainsi que les résultats de cette recherche. Il a par la même occasion promu l’engagement de son gouvernement à soutenir le processus de consolidation de la paix dans le Kasaï.

Même son de cloche pour le président de l’assemblée provinciale du Kasaï, les chefs coutumiers du milieu, comme les autres participants. Ces derniers ont ému le vœux de voir les restitutions de ces résultants se faire dans toutes les communautés du Kasaï.

Reconnaissant les efforts conjugués par APC dans la restauration du vivre ensemble entre les communautés Kuba et Kete, un tapis culturel Kuba a été remis à Franck Mushobekwa, directeur provincial de APC par les membres de deux communautés. Cet outil culturel utilisé dans les mécanismes traditionnels de résolution des conflits émet un message spécifique « dialoguons pour la paix au Kasaï ».

Cet engagement à dialoguer par les de parties prenantes, ravive l’espoir d’un espace Kasaï stable. L’ONG Action pour la paix et la Concorde avec ses partenaires(interpeace et l’Union Européenne) souhaitent bon vent au processus du dialogue amorcé et réitèrent son soutien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *